Plume de poète
Plume de poète
Bienvenue sur mon blog, je suis Nathalie Cali, dans les recoins tranquilles de mon quotidien, j'explore l'art de tisser des mots en poèmes et histoires pour enfants, chaque texte que je partage sur unpoeme.fr est un fragment de mon imagination, conçu pour éveiller la curiosité et l'enthousiasme des jeunes esprits, qand je n'écris pas, je me plonge dans le monde des livres, toujours à la recherche d'inspiration. Rejoignez-moi dans cette aventure littéraire, où chaque histoire est une fenêtre ouverte sur un univers de rêves et de découvertes.
Article précédent
Article suivant

La Balade d’Arrietty

Découvrez le monde miniature et magique d’Arrietty avec ‘La Balade d’Arrietty’. Ce poème explore les thèmes de l’amitié, de la coexistence et de la beauté des petites choses de la vie, offrant une perspective unique sur un monde caché plein de merveilles et de mystères.

Dans le creux d’un monde caché, sous la gaze de lune éclairée,
Repose un secret, enveloppé dans l’ombre, attendant d’être révélé.
C’est là que commence notre balade, pas à pas, en douceur,
Suivant les traces d’Arrietty, avec curiosité et sans peur.

Dans le jardin fleuri où bourdonnent les abeilles,
Où chaque pétale semble raconter une merveille,
Vit la jeune Arrietty, l’esprit vif et l’âme légère,
Pour qui chaque grain de sable abrite un univers entier.

Elle appartient à ces êtres, les Chapardeurs, discrets,
Qui empruntent aux humains, sans jamais rien abuser.
Dans l’immensité de notre monde, ils trouvent leur petit coin,
Faisant de chaque brin d’herbe un festin, de chaque goutte une fontaine.

Arrietty rêve, explore, avec un courage insoupçonné,
Cherchant dans chaque recoin un ami, un allié.
Sa route croise celle d’un garçon, curieux de son émoi,
Ensemble, ils découvrent que l’amitié ne connaît pas de loi.

Dans le silence de la nuit, sous le scintillement étoilé,
Ils partagent des secrets, des rêves, dans l’herbe allongés.
Le monde d’Arrietty, bien que petit, s’agrandit,
À travers les yeux de son ami, chaque détail s’embellit.

Le courage d’Arrietty, comme un phare dans l’obscurité,
Guide son ami à voir au-delà de la banalité.
Ensemble, ils apprennent que la grandeur n’est pas une question de taille,
Mais un cœur ouvert, prêt à accueillir la moindre étoile.

La beauté se cache dans les petites choses, souvent négligées,
Un morceau de sucre, un fil, une épinglette égarée.
Arrietty nous enseigne à regarder, vraiment voir,
Que chaque ombre cache une histoire, chaque silence un espoir.

Leur monde, si différent et pourtant si semblable,
Se mêle et s’entrelace, dans un tableau inoubliable.
La différence n’est plus un fossé, mais un pont,
Unissant deux cœurs, au-delà des préjugés, au-delà des noms.

Ce murmure de la nature, si facile à ignorer,
Porte en lui le secret de l’existence, la clé de l’éternité.
Arrietty nous montre que malgré nos différences, nos peurs,
Nous partageons tous le même monde, les mêmes douleurs, les mêmes bonheurs.

La balade d’Arrietty s’achève, non sans un soupçon de mélancolie,
Mais avec la certitude que l’aventure ne s’arrête pas ici.
Car tant que pulsera dans nos cœurs cette tendre curiosité,
Les mondes de l’infiniment petit et du grand jamais ne cesseront de se côtoyer.

Alors, quand l’écho de leurs rires s’évanouit dans l’aurore naissante,
Gardez en mémoire leur histoire, émerveillante et inspirante.
La beauté de l’amitié, la coexistence en harmonie,
Se trouvent souvent là où le regard ne se pose pas d’ordinaire, mais s’embellit.

Dans ce poème d’animation japonaise, où le cœur de l’existence bat avec audace,
Nous avons voyagé avec Arrietty, à travers le vaste et le délicat espace.
Puisse cette balade vous inviter à regarder autour, avec envie,
Et découvrir, dans le plus petit recoin, un infini.

Ainsi s’achève notre récit, sur une note d’espoir et d’affection,
Rappelant que dans chaque petit instant se trouve une connexion.
La Balade d’Arrietty, une ode à la vie, à l’amitié sans condition,
Nous rappelle d’aimer et de vivre pleinement, en toute saison.

Car dans le jardin de l’existence, chaque petite fleur, chaque feuille,
Est un poème, un chant d’amour, une étoile qui scintille.
Et si vous prenez le temps de vous arrêter, d’écouter, de voir,
Vous découvrirez, comme Arrietty, que le monde est rempli d’espoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici