Plume de poète
Plume de poète
Bienvenue sur mon blog, je suis Nathalie Cali, dans les recoins tranquilles de mon quotidien, j'explore l'art de tisser des mots en poèmes et histoires pour enfants, chaque texte que je partage sur unpoeme.fr est un fragment de mon imagination, conçu pour éveiller la curiosité et l'enthousiasme des jeunes esprits, qand je n'écris pas, je me plonge dans le monde des livres, toujours à la recherche d'inspiration. Rejoignez-moi dans cette aventure littéraire, où chaque histoire est une fenêtre ouverte sur un univers de rêves et de découvertes.
Article précédent
Article suivant

La Symphonie des Lucioles

Vivez une expérience poétique bouleversante avec ‘La Symphonie des Lucioles’, inspirée du film ‘Le Tombeau des lucioles’. Ce poème aborde les thèmes de l’amour, de la perte et de l’éphémère de la vie, reflétant la beauté tragique et les émotions intenses de l’histoire de deux enfants confrontés à la dure réalité de la guerre.

Dans le crépuscule où dansent les étoiles,
Une symphonie silencieuse s’érige en un voile,
Là où murmurent les cœurs perdus dans la nuit,
Résonne le chant des lucioles, éclat de vie.

Au royaume de l’éphémère, sous le ciel ébène,
Des âmes vagabondes tracent leur peine.
Dans l’abîme de leurs regards, luit une lueur,
L’espoir fragile, face à l’immense horreur.

La Symphonie des Lucioles, mélodie des âmes,
Émerge des ténèbres, portant flamme.
Dans cette douleur muette, ils avancent, enfants perdus,
Leur innocence égarée, par le destin, suspendus.

Leur amour, tel un phare dans l’obscurité,
Rayonne, defie les ombres, en vérité.
Deux cœurs liés par le sang et les larmes,
Naviguent l’océan de la vie, sans armes.

Le monde autour, champ de batailles effacées,
Où résonnent les échos des âmes embrasées.
Les lucioles, témoins de cette éraflure du temps,
Brillent, derniers hommages à l’innocence d’avant.

Dans ce jardin des souvenirs, où fleurit la douleur,
Ils cherchent un répit, un havre, un cœur.
Les gestes tendres, les rires sous la pluie,
Moments volés à la vie, à la nuit.

La flamme vacille, fragile sous le vent,
La symphonie des lucioles, un adieu émouvant.
La beauté tragique, dans ses voiles, se dresse,
Un tableau éphémère, que le temps presse.

Les lueurs s’éteignent, une à une, doucement,
Dans l’infini, se perd leur luminescent.
Mais l’amour, cette étincelle éternelle, demeure,
Au-delà de la mort, au-delà de l’heure.

Dans la cendre des jours, l’espérance renait,
Comme une luciole, dans l’obscurité, se perd et se plait.
Le tombeau des lucioles, gardien de cette mélodie,
Porte en lui, l’histoire d’un amour, d’une vie.

Le silence retombe, la nuit reprend ses droits,
Mais dans les cœurs, vibre encore la voix.
De ces âmes liées, par-delà les âges,
Demeure l’écho de leurs rires, de leurs visages.

Plongez dans la beautie tragique du ‘Tombeau des lucioles’
À travers un poème sur l’amour, la perte, les envolées d’écoles.
Car même dans l’obscurité la plus profonde,
L’amour et la vie trouvent toujours leur onde.

La symphonie des lucioles, une ode à la vie,
À la beauté éphémère, à l’amour infini.
Dans le ballet des lumières, l’humanité se découvre,
Dans le chant des souvenirs, elle se couvre.

Ainsi s’achève notre envolée poétique,
Dans les bras de la nuit, douce et mystique.
Les lucioles, telles des âmes sœurs, nous invitent
À contempler la vie, dans sa beauté, sans limite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici